Rétinopathie Diabétique

Rétinopathie Diabétique

  • 1ère cause de cécité dans les pays industrialisés.
  • Touche 90% des diabétiques après 20 ans d’évolution, quelque soit le type du diabète.
  • Nécessité d’un contrôle ophtalmoscopique annuel ou biannuel et angiographique en cas d’anomalie.
  • La survenue d’une grossesse impose une surveillance accrue ( risque de décompensation d’une rétinopathie préexistante).
  • Gravité des complications, qui apparaissent plus fréquemment grâce aux progrès réalisés dans le traitement du diabète.
  • La photocoagulation au Laser Argon, au premier rang des méthodes thérapeutiques, a permis un meilleur contrôle de l’évolutivité de la rétinopathie.
  • Le diabète est une maladie générale et un contrôle le plus précis possible de l’équilibre glycémique est indispensable.

A RETENIR

  • Le retentissement rétinien de l’HTA est fréquent mais à des degrés variables.
  • Le diagnostic est essentiellement clinique, reposant sur l’examen du fond de l’œil.
  • Il faut distinguer les signes en rapport avec le retentissement hémodynamique de l’HTA, réversibles au début après traitement de l’HTA, de ceux en rapport avec l’artériosclérose, irréversibles et reflet de l’état vasculaire général.
  • Le risque de complications rétiniennes vasculaires (oblitération artérielle ou surtout veineuse) ou extra-rétiniennes (ischémie choroïdienne ou papillaire) impose une surveillance ophtalmologique régulière.